Rechercher
  • Meyling Ho

Comme si de rien n'était...

Sur les réseaux sociaux, j'ai présenté mes vœux avec autant de sincérité et de coeur que possible. Et pourtant… Faire comme si n'est pas mon fort. J'ai pour réputation de dire les choses, parfois de façon abrupte. Le monde vit une situation complexe, inédite et même cruelle et dans ces circonstances souhaiter la "bonne année - bonne santé" semble décalé.

Nous avons tous des amis, de la famille à l'étranger et nous comprenons bien qu'il y a quelque chose d'anormal partout à travers le monde.

"Nous sommes en guerre !" à ce qu'il paraît … En effet, elle est vraiment là, la guerre d'usure. Cela va bientôt faire un an que ça a commencé ou plutôt que ça s'est déclaré cette 1ère version du Covid19 escorté par sa pandémie de peur. Le monde a été pris de court, une sidération autistique s'est emparé de la plupart des habitants de la terre. Puis nous avons espéré et attendu d'être sauvé. C'est là que nos gouvernants nous ont baladé de gauche, à droite. "Les masques ne servent à rien/vous êtes obligés de sortir avec un masque"; Gestes barrières et distanciation de mise/Métros bondés ; "Le vaccin ne sera pas obligatoire"/Dans les Ehpads, les personnes qui ne voudront pas se faire vacciner ne pourront plus sortir de leur chambre, mangeront seuls et n'auront plus aucun contact avec les autres résidents. Les compagnies aériennes exigeront la vaccination ainsi que les grandes entreprises pour leurs salariés et les fonctionnaires seront eux aussi, sûrement obligés de se faire vacciner ; le Haut Comité de Santé Publique considère que les plus de 65 ans font partie des personnes dites vulnérables au Covid/la nouvelle loi sur les retraites incite à travailler plus longtemps avec "un âge d'équilibre" plus tardif (65ans pour les générations 1975) !

"Se faire balloter par des informations contradictoires sans aucun moyen de savoir qui dit vrai, c'est le signe que vous êtes en danger" Hannah Arendt (Politologue, philosophe et journaliste (1906-1975) https://fr.wikipedia.org/wiki/Hannah_Arendt

Et la Convention citoyenne pour le climat ? C'était juste pour nous bercer d'illusions et nous faire croire que les citoyens ont la parole.

Tous ces ordres contradictoires ou déguisés nous déstabilisent et nous mettent dans encore plus de peur. Après la peur du virus, est venu la peur de l'avenir, de ne plus pouvoir travailler, se nourrir, payer son loyer, rembourser ses crédits… Il n'y a plus que cela qui prime. Toutes les peurs du cerveau reptilien, sont activées. Ce cerveau est celui de l'instinct de Survie (avoir un toit, se nourrir, se reproduire - perpétuer la race). D'autant plus qu'on nous a enlevé toutes distractions, toutes possibilités de se réunir entre amis, entre familles. Toutes ces mesures visent à l'anesthésie programmée de la zone préfrontale de notre cerveau. Ce cortex préfrontal est le reflet le plus sophistiqué de notre évolution. C'est cette structure qui nous rend vraiment humain, non seulement nous pensons mais en plus, cet espace privilégié nous permet de faire la différence entre le bien et le mal, non d'un point de vue religieux, mais du point de vue de la Conscience. Il est lié à nos comportements sociaux, à l'empathie, à notre prise de décision et à notre libre-arbitre. De plus, ce cortex préfrontal est connecté à d'autres régions du cerveau qui contrôlent la Dopamine et la Sérotonine (2 hormones du bonheur).

https://www.psychologue.net/articles/apprenez-a-activer-vos-hormones-du-bonheur

Le problème de l'être humain, c'est sa dualité, son conflit intérieur, son "oui mais", nous sommes pétrit de contradictions, d'ambivalence. On n'arrive pas à s'unifier en soi, alors créer l'unité avec les autres…

Il y a ceux qui se jettent à corps perdu dans la bataille contre l'injustice, ceux qui crient au complot, ceux qui ferment les yeux sur toutes ces horreurs pour essayer de préserver leur jardin intérieur, ceux qui s'adonnent à leur Dieu ou aux étoiles… Et ceux qui en ont tellement marre, qui sont tellement usés qu'ils préfèrent obéir à n'importe quoi pourvu qu'on sorte de là et qu'on retrouve une vie normale, comme avant !

Mais la vie d'avant était tout sauf normale ! Vous trouvez normal vous, toutes ces inégalités sur terre ? Cela fait des siècles que de multiples corruptions minent les structures économiques, sanitaires, politiques et sociaux. notre belle Terre qui se meurt, les massacres d'animaux, les 90% d'humains qui triment pour avoir une vie décente tandis qu'aux deux bouts de l'échelle sociales 10% profitent en exploitant les failles du système et les travailleurs ?

J'ai lu dans un certain journal que les stations de ski espèrent la réouverture des remontés mécaniques. Les salles de spectacles espèrent retrouver leur spectateurs en janvier, quand les restaurateurs vont-ils enfin pouvoir travailler ? L'espoir fait vivre … Non, il permet seulement de survivre. Nous ne voyons pas plus loin que le bout de notre nez et même si tout cela ré-ouvrait, est-ce qu'on pourrait vivre comme avant ?

L'espoir est un problème, lui aussi est un leurre car il permet de reporter à plus tard nos aspirations les plus profondes : "quand je serai grande, quand j'aurais plus d'argent, quand je serai à la retraite, quand mes enfant auront quitté la maison…" Pourquoi faire aujourd'hui ce à quoi mon âme aspire depuis si longtemps puisque je peux le repousser à demain ? Cela aussi fait partie de notre ambivalence.

Il n'est plus temps d'espérer que cela change (tout seul). Nous n'avons pas de représentants politiques à la hauteur de ce défi , et c'est tant mieux car cela nous oblige à prendre nos propres responsabilités plutôt que de nous en remettre une fois de plus à une autorité extérieure qui de toute façon nous décevra. Nous sommes dans l'ère du Verseau et il symbolise la solidarité collective, la coopération et la fraternité. L'idée de la Convention Citoyenne pour le climat (www.Les 150.fr) était excellente si elle avait été honnête malheureusement toutes les mesures proposées ont été soit écartées, soit amoindries, sauf les plus loufoques.

Non, on ne peut plus retourner en arrière et retrouver "une vie normale". Et Merci ! Merci au covid d'avoir permis de donner un coup de pied à la fourmilière. J'ajouterai que les fourmis (cf les Fourmis de Bernard Weber, excellent roman) ont un sens social de l'entraide et de la communauté dont les humains devraient en prendre de la graine.

Les grandes pensées philosophiques et sociales sont toujours nées d'une période perturbée. Exemple en est du Taoïsme*, entre le 8ème et le 3ème siècle avant J.C., la Chine traverse une période très trouble, des querelles, des conflits et des guerres s'installent. En réaction, des cercles de penseurs vont chercher des solutions politiques, culturelles et spirituelles. C'est de cette mouvance que l'"école" du Tao va surgir. Je ne doute pas que c'est ce qui se passe actuellement. Collectivement, pensons à ce que nous voulons créer comme société et non à ce que nous ne voulons plus. Pour cela, il est grand temps de se réveiller et de regarder la réalité en face et d'affronter nos propres peurs.

" Entre la naïveté totale et le complotisme il y a de la place pour la lucidité"

Et pour voir clair, il faut prendre de la hauteur. Ne pas s'abaisser à des confrontations stériles.

Que faire allez-vous me dire.

Quelques gestes apparemment anodins mais significatifs si beaucoup s'y mettent :

Achetez vos produits frais en circuit court (amap, coopérative, maraîchers plutôt que primeurs…)

Arrêtez de commander chez des géants comme Amazon (les milliardaires ont vu leur revenus grimper en flèche grâce à cette pandémie)

Achetez le plus possible aux petites structures, à vos commerçants de quartier, évitez autant que possible les hypermarchés.

Soyez conscient de ce qu'un groupe comme Monsanto-Bayer possède comme produits et évitez de cautionner cela en les achetant.

Les mois et les années à venir vont être déterminants pour l'humanité toute entière. Rejoignons des collectifs qui ont du sens et auxquels on croit .

S'il vous est possible d'investir dans la terre ou de vous installer à la campagne ou tout simplement d'aller chez des amis à la campagne en proposant une aide en échange (aider à créer un espace d'autonomie alimentaire, entretenir un jardin en permaculture…)

Regroupez-vous par affinités, complémentarité. Créez ou rejoignez des éco-lieux, des villages autosuffisants, des lieux qui remplaceraient ces epahds inhumains aux prix exorbitants, des lieux qui regrouperaient des gens de tous âges…

Je sais cela paraît utopique, les associations sont toujours difficiles compte-tenu de la nature humaine. J'en sais quelque chose ! Mais j'y crois encore…

Réfléchissez à une organisation où chacun serait chez soi, mais où géographiquement on ne serait pas trop éloigné et où on pourrait partager, s'échanger ses compétences qu'ils soient professionnels ou autres…

En tout cas, si nous voulons d'un monde meilleur, réfléchissons-y !

Evidemment, tout cela demande un effort (un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité).


Conseils, les mêmes que dans mes dernières chroniques car ils sont essentiels en ces temps troubles :

1 - "Ce qui est dedans est comme ce qui est dehors". Sortez de votre ambivalence, de vos tiraillements. Unifiez-vous pour créer l'unité en vous et à l'extérieur : Ecartez légèrement vos bras de chaque côté du corps à hauteur de votre poitrine, paumes tournées vers le ciel. Respirez calmement et profondément. Laissez vos mains s'aimanter naturellement l'une vers l'autre sans y mettre votre volonté.

2 - Badigeonnez le dessus de vos pouces avec de l'Huile Essentielle bio de Kewra ou de l'hydrolat de Kewra (mettre le lienhttps://bestvibes.fr/collections/parfums/products/copie-de-kewra-essence-du-bonheur-guerit-lame ) Poings fermés, frappez gentiment vos aisselles l'une après l'autre avec vos pouces, 60 fois pour réveiller l'énergie du Cœur (nous en avons grandement besoin).

- Huiles Essentielle bio d'Epinette Blanche pour connecter le corps et l'esprit et lâcher prise. https://bestvibes.fr/collections/parfums/products/epinette-blanche-1

- Huile Essentielle bio d'Epinette Noire pour renforcer les reins, chasser les peurs et retrouver de l'énergie. https://bestvibes.fr/collections/parfums/products/epinette-noire-fatigue-coup-de-pompe

Dans la Vérité, l'Amour et La Conscience, chaleureusement

Meyling Ho


*"L'école du Tao prône la vertu de l'homme seul face à lui-même, ayant au plus profond de lui, toutes les réponses aux questions qu'il se pose, toutes les solutions pour parvenir à l'harmonie et à l'illumination, en réintégrant l'Unité Primordiale et affirmant le solidarité incontournable, fondamentale entre l'homme et le cosmos".

Je rajouterai aujourd'hui qu'il faut aussi une solidarité entre tous les habitants de la Terre.

65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
copyright ©
copyright ©
copyright ©
copyright ©